Françoise Bacquelaine - DeepL et Google Translate face à l'ambiguïté phraséologique

jdmdh:9118 - Journal of Data Mining & Digital Humanities, December 11, 2022, Towards robotic translation? - https://doi.org/10.46298/jdmdh.9118
DeepL et Google Translate face à l'ambiguïté phraséologique

Authors: Françoise Bacquelaine

    Malgré les progrès de la traduction automatique neuronale, l'intelligence artificielle ne permet toujours pas à la machine de comprendre pour déjouer tous les pièges de la traduction, notamment ceux de l'ambiguïté lexicale, phraséologique, syntaxique et sémantique (Koehn 2020). Deux structures portugaises moyennement figées présentent les caractéristiques des « unités de construction préformées » (UCP) décrites par Schmale (2013). Elles relèvent donc de la phraséologie au sens large et doivent être traduites en bloc. Les principaux défis de traduction en bloc que lancent ces UCP binaires à la machine résultent, d'une part, de variables simples ou complexes, et, d'autre part, des propriétés syntaxiques de scission et d'inversion des éléments sur l'axe syntagmatique. Un échantillon de 168 occurrences de ces UCP en contexte phrastique a été prélevé sur un corpus journalistique portugais. Cet échantillon a été traduit en français par DeepL et Google Translate en 2019 et en 2021. Les traductions automatiques brutes ont été confrontées à un modèle de biotraduction établi à partir de corpus parallèles ou alignés portugais-français et analysées en fonction de deux critères généraux (non-littéralité et acceptabilité) et de quelques défis spécifiques à chaque UCP. Cette analyse permet d'évaluer l'évolution de ces deux systèmes de traduction automatique face à l'ambiguïté phraséologique et d'en tirer des conclusions quant à la possibilité d'extinction de la biotraduction et aux implications de ces outils performants sur la formation des futurs prestataires de services linguistiques. Mots-clefs traduction automatique neuronale ; post-édition ; levée d'ambiguïté ; unité de construction préformée ; portugais ; français


    Volume: Towards robotic translation?
    Section: III. Biotranslation vs. Machine Translation
    Published on: December 11, 2022
    Submitted on: February 22, 2022
    Keywords: ACM: I.: Computing Methodologies/I.2: ARTIFICIAL INTELLIGENCE/I.2.7: Natural Language Processing/I.2.7.4: Machine translation,[SHS.LANGUE]Humanities and Social Sciences/Linguistics,[INFO.INFO-AI]Computer Science [cs]/Artificial Intelligence [cs.AI],[INFO.INFO-AU]Computer Science [cs]/Automatic Control Engineering

    Share

    Consultation statistics

    This page has been seen 232 times.
    This article's PDF has been downloaded 28 times.